Se connecter
2018-2019
News
L'ECRAC BRILLE SUR TOUS LES FRONTS

L'ECRAC BRILLE SUR TOUS LES FRONTS

il y a 8 mois

Toute l'association

Petit à petit l'ECRAC gravit les échelons qui amènent le club vers une véritable culture de l'athlétisme à Châtillon sur Seine. Parti de rien en l'an 2000...

L'ECRAC BRILLE SUR TOUS LES FRONTS

Petit à petit l'ECRAC gravit les échelons qui amènent le club vers une véritable culture de l'athlétisme à Châtillon sur Seine. Parti de rien en l'an 2000, ses athlètes, supportés par la présidente Edwige Guegan, s’immiscent désormais dans les classements nationaux d'épreuves très variées, forts d'expériences acquises sur tous les terrains empruntés par le premier des sports olympiques.

Pour preuve la 4ème place arrachée ce week-end à Dreux par notre master Séverine B D au lancer du disque grâce à un jet propulsé près de la ligne des 29m, sa meilleure performance de l'année. L'accès au podium reste encore éloigné mais son engagement dans l'association, au près des jeunes notamment, exprime parfaitement la hauteur de ses ambitions prochaines. Toujours en Eure et Loire, mais sur la piste cette fois, on relèvera la 7ème place d'Amélie Girard au bout d'un 1500m d'une facture particulièrement relevée, digne d'un championnat élite seniores.

Pour agrémenter ce beau week-end sportif, côté performances, on révélera la véritable prouesse accomplie par... Edwige. Avec 4h00'44'' réalisées sur le parcours du marathon de Caen, ''The president'' se propulse pour la première fois au top niveau régional de cette discipline, mythique s'il en est . Gageons que sur un parcours plus plat, davantage propice au résultat intrinsèque et... sans le vent de face, cette performance pourra encore être revue à la hausse.

 

Pour compléter les derniers excellents résultats des jeunes du club (Tanguy, 13ème du Championnat de France de course en montagne ou Raphaël, Champion régional minime du lancer de marteau) ajoutons la deuxième place, podium cadet, de Théo Bunel au championnat de Bourgogne Franche Comté, lesquels se sont déroulés, ce dernier week-end... Même s'il a fallu revoir à la baisse les espoirs de performance, sur le plateau dijonnais. A signaler que Dylan Prévôt profite de cette compétition pour se rapprocher du record du club au saut en hauteur, toujours catégorie cadet, avec 1m53. Le tout en abaissant son record personnel sur le 200m (26''86) derrière... Théo (26''10).

Avec le retour prochain, pour une licence au club, des Guillet (je termine 4ème du lancer de marteau lourd lors du France Masters à Dreux) avec Nathalie , 7ème lors de ce même championnat, gageons que les beaux résultats devraient continuer d'illustrer l'excellent travail réalisé au sein de notre club d'athlé.

Michel

 


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

STATISTIQUES

COMPÉTITIONS

COURSES HORS STADE

L'ECRAC A NEVERS

 

MES p'tits CONSEILS

LE FOOTING DE RÉCUPÉRATION, INDISPENSABLE !

Le footing de récupération, quand la séance touche à sa fin, peut te sembler accessoire parfois... Je te livre, ici, quelques bonnes raisons de ne pas y échapper…

« - Tu fais ton footing de récup’ ? ». Hum... ça fleurent bon la fin de l’effort, ça ! Mais certains ont du mal à s’imposer ce trotting. Pourtant comme il y a un échauffement pour préparer son corps à la séance, il y a une récupération après-coup pour mieux la digérer.

 

FAIRE REDESCENDRE PROGRESSIVEMENT LE RYTHME CARDIAQUE.

En fonction de la qualité de ta séance, de son intensité, un petit footing va s'avérer très utile. En effet la récupération musculaire s’active en trottinant. Un drainage musculaire s’effectue, le sang circule mieux et élimine ce qui a été produit pendant l’effort. Donc, fais tourner ton moteur à faible régime pour rendre ce mécanisme possible.

En utilisant à nouveau la filière aérobie, tes muscles se réoxygènent et éliminent plus facilement les déchets produits : les lactates... si tu es vraiment allé vite. Ce trotting permet entre autres de limiter les sensations de courbatures le lendemain. En conclusion « - boucle la boucle de ton entraînement ».

 

« - JE DIS BIEN « FOOTING DE RÉCUP' ? »

A vrai dire la récup’ dépend de la séance que tu viens d'effectuer. Plus elle a été intense et plus un footing sera nécessaire. Un simple footing en endurance fondamentale ne mérite pas de récupération derrière, à l’inverse du fractionné.

Il s’agit alors pour toi d’effectuer, sur la pelouse du stade, un footing très léger, le temps de remettre l’activité musculaire en route. Tu dois sentir que tu te remets peu à peu à courir normalement.

Cette récupération dure environ dix minutes, mais elle est encore plus importante après une compétition. Tu peux prendre le temps de souffler après l’arrivée, de décompresser quelques minutes, mais le principe reste le même après une course qu’après une séance. Surtout au vu de l'effort que tu as consenti.

En résumé si la récup’ doit être très lente, elle est très importante.

UNE CONTRE-INDICATION ?

Y' pas d'mal à se faire du bien, même si...

Si une «dommage» physique est survenu pendant ton entraînement, une douleur suffisamment forte pour que tu sois obligé de t'arrêter... mieux vaut éviter.

Encore faut-il que tu fasses la différence entre la douleur musculaire classique liée à l’entraînement, comme une courbature, et ... la blessure.

Là, vaut mieux faire jouer le principe de précaution.

Pour le reste, il te faut intégrer le footing de récup’ comme une réparation du corps suite à ta séance, tout comme tu t'ess imposé un échauffement en amont. L’éviter, c’est surtout te priver d’une possibilité de mieux récupérer de tes effortrs mais également d'éviter les blessures... justement.