Se connecter

Vous avez dit confiné(e)s ?

L’épidémie de Covid-19 et la période de confinement qui en découle troublent considérablement la vie des clubs de sport : plus de compétitions, plus d’entraînements organisés, et surtout pas de regroupements. Doit-on, dans ces conditions, poursuivre un entretien physique ? Et si oui, comment, et avec quels moyens ? Je vous livre mes conseils en qualité de coach Athlé de l'ECRAC.

Nous vivons une période hors normes. Alors, comment traverser cette situation inédite ? Confrontée à l’épidémie, les sportifs avec l'ensemble des français se retrouvent confinés pour un long moment encore.

L’annulation du Trail de Massingy nous a particulièrement touché, au club, ajoutée à celle des Championnats de France de cross-country, début mars pour lesquels nous avions pourtant qualifié 6 athlètes !

Mais les consignes sont claires, martelées par l’exécutif : pas d’entraînement collectif, pas de travail physique en groupe. Et si des sorties footing sont autorisées, elles doivent se dérouler près de chez soi et ne pas dépasser un kilomètre. Pas de regroupements, donc. Malgré tout, il est conseillé de maintenir une activité minimale en solo. Parce que c’est bénéfique et aussi, peut être, parce que le calendrier sportif pourrait reprendre cette saison, même après cette longue suspension.

« - Pour les défenses immunitaires et aussi pour le moral, oserai-je dire ». Et puis est-il concevable de perdre tout le bénéfice des entraînements réalisés jusque là ? Je recommande donc de s’entretenir, mais sans produire d'efforts trop importants qui diminueraient nos défenses immunitaires.

Comment se maintenir en forme ? Surtout si vous êtes coincés entre les quatre murs de votre maison ou de votre appartement. Certains vont pouvoir utiliser leur home-trainer voire le tapis de course qu'ils avaient fini par oublier. Ceux qui ont un jardin ou un grand espace sont avantagés, c’est une évidence. Un travail cardio-vasculaire peut alors être envisagé. Ma séance préférentielle : 5mn en allure lente suivies de 1 à 6 séries (en fonction de vos capacités du moment) de 6 fois 30/20/10 (30secondes à allure lente, 20s à allure moyenne puis 10s à allure plus rapide). Ajoutez 10mn tranquilles pour terminer. Un premier conseil : commencez doucement.

On peut également aménager, quand c’est possible et sans troubler la vie de toute sa famille, un petit espace d’entraînement dans la maison, pour le gainage et les étirements.

Le plus important est de se fixer des horaires réguliers pour la pratique sportive, conciliables avec l’organisation de la vie familiale. S’entraîner en fin de matinée ou à 18h00 de façon régulière. De toutes façons sans se dire qu'on le fera plus tard . Les enfants peuvent vous aider en cela. Oui ! Ils passent leur temps à bouger, ils ont besoin de se dépenser. Le problème dans les espaces confinés est de leur faire de la place. On peut par exemple décider de pousser les meubles pendant une heure et proposer des activités ludiques et sportives, sans risque de se faire mal ou de casser des objets. Ce moment défouloir peut être très utile pour votre organisation de la journée.

Entre footing en extérieur et travail à la maison, il faut accepter le fait qu’on ne remplacera pas le travail qu’on aurait dû faire dans des conditions normales.

Parmi les activités imaginables, d'abord le travail de renforcement et les étirements. Nous pouvons tous faire du renforcement musculaire, gainage, abdos, et prévoir des enchaînements de tout cela... Il existe une profusion d’exercices à mettre en place, à distance, avec son entraîneur.

On peut également utiliser Internet où des modèles d’exercices à domicile permettent d’avoir une séance ajustée pendant une heure par exemple. A ce propos ma préférence va au site : https://youmatter.world/fr/programme-sport-maison-sans-equipement/

Le suivi par échanges vidéo ou téléphonique avec son coach sera important... pour faire le point et programmer la suite. Une chose est sûre : il faut pouvoir s’évader d'une situation très compliquée grâce au sport.

Principal problème : le fait, de tourner en rond. Pour certains athlètes, coureurs de fond en particulier, les grands rendez-vous de la saison ont été reportés. Pour les partisans de la piste, le flou persiste, même s'il subsiste encore un espoir pour cet été. Mais il est impossible de prévoir quand nous sortirons de cette situation et si les objectifs sportifs seront maintenus.

Pourtant la meilleure traversée de ce long tunnel ne se passera pas sans une réelle capacité d’adaptation. Il faut, il faudra prendre les choses de manière positive, sans se lamenter sur son sort.

La motivation, l’envie seront des moteurs très forts et ceux qui passeront cette période sans « laisser tomber » seront plus forts...après.


D'autre part, il faudra évidemment sortir du confinement en évitant les travers habituels quand on s’entraîne moins, la prise de poids… Comme pour tous les sportifs, une adaptation est nécessaire. Si votre dépense énergétique baisse, il faut faire baisser vos quantités de nourriture tout en variant votre alimentation, avec beaucoup de fruits et de légumes, riches en vitamines, oligo-éléments et minéraux, qui sont tous bons pour les défenses immunitaires. Pour ma part l’alimentation c’est 70 % et le sport 30 %.

Mais, dans la période qui s’ouvre, le plus important c'est la prévention de « ma » bonne santé... de celle des autres. Bien plus loin que de simples considérations sportives.

Michel Guillet, votre coach Athlé

(ex Champion de France lancer du poids et lancer de marteau)

 

info covid19

Suite aux annonces du Président de la République Emmanuel Macron lors de son allocution jeudi soir, André Giraud, Président de la Fédération Française d’Athlétisme, et les membres du bureau fédéral ont pris la décision d’annuler l’ensemble des compétitions et rassemblements. Par ailleurs, la FFA demande aux clubs de suspendre tous les entraînements en groupe de plus de 10 personnes.

Ces mesures s’appliquent à partir d’aujourd’hui (13/03/2020) à l’ensemble des catégories d’âges, de pratiques et de niveaux (fédération, ligues, comités départementaux et clubs), jusqu’à ce que les conditions sanitaires permettent la reprise de ces activités.

La Fédération Française d’Athlétisme s’engage aux côtés des pouvoirs publics, afin de lutter efficacement contre la propagation du COVID-19 dans un esprit de responsabilité et de solidarité nationale.

En raison de l'actualité liée 
à l'épidémie du COVID-19 
 
Tous les entraînements de l'école d'athlé 
sont annulés 
à compter du vendredi 18 mars. 
 
 
Nous vous tiendrons informés de la suite 
des évènements et de la reprise 
dès que possible. 
 
Votre santé est primordiale, 
nous sommes sûrs de votre compréhension.
 
 
Michel Guillet

A la une

ILS SERONT SIX "ECRAC" AU FRANCE !

La fête est totale à Châtillon avec 6 athlètes de l'ECRAC qualifiés pour le Championnat national. En effet, après le relais mixte moins de 20 ans, deux autres athlètes ont réussi à se hisser parmi les meilleurs de l'interrégion Nord-Est.

Publié par Michel le 2020-02-18T03:38:24+0100
ILS SERONT SIX

LE RELAIS « JEUNES » DE L'ECRAC IRA AU FRANCE

A Nevers, théâtre des « Régionaux », l'équipe mixte – 20 ans de l'ECRAC s'est qualifiée pour les Championnats de France, lesquels se dérouleront à Montauban (Tarn et Garonne) les 7 et 8 mars prochains.

Publié par Michel le 2020-02-03T03:11:23+0100
LE RELAIS  « JEUNES » DE L'ECRAC IRA AU FRANCE

PODIUMS EN SALLE POUR LOLI ET BAPTISTE

​​​​​​​La benjamine Loli Thévenin tout comme le benjamin Baptiste Coucheney ont effectué une belle rentrée en salle le week-end dernier à Dijon en se hissant sur le podium des Championnats de Côte d'Or réservés aux jeunes catégories.

Publié par Michel le 2020-01-28T04:17:29+0100
PODIUMS EN SALLE POUR LOLI ET BAPTISTE

PREMIÈRE RÉUSSIE À CHÂTILLON

C'est fait ! Depuis quelque temps déjà l'idée trottait dans les têtes. La première opération d’animation d’athlétisme en gymnase organisée à Châtillon a enfin posé ses cartons ce samedi 18 janvier. Le temps d’un après midi, plus d'une cinquantaine de participants âgés de 6 à 16 ans ont ainsi pu goûter aux plaisirs du premier sport olympique.

Publié par Michel le 2020-01-20T07:16:55+0100
PREMIÈRE RÉUSSIE À CHÂTILLON

TANGUY PRINCE DE CÔTE D'OR

« Tous derrière et lui devant chantait Georges Brassens en illustrant un poème de Paul Fort ». Eh bien, un mois après être avoir décroché son premier titre académique de cross-country - marquant ainsi sa belle progression - Tanguy Raillard est revenu vers l'avant pour s'imposer, à Saulieu, comme le nouveau Champion de Côte d'Or, catégorie juniors, dans la discipline du cross-country.

Publié par Michel le 2020-01-13T02:55:02+0100
TANGUY PRINCE DE CÔTE D'OR

LE TCC ? UN FRANC SUCCÈS !

Aimer à perdre la raison chantait Jean Ferrat. Aussi faut-il être vraiment raisonnable pour dépasser les bornes à travers pareils dénivelés ? Ils ont été près de 700 à parcourir cette partie particulièrement vallonné du pays châtillonnais. Juste pour se faire plaisir ou... pour justifier les paroles du poète.

Publié par Michel le 2019-04-01T07:26:20+0200
LE TCC ? UN FRANC SUCCÈS !

Dernières news

Toute l'association
Publié par Michel le 2020-02-18T03:38:24+0100
ILS SERONT SIX

La fête est totale à Châtillon avec 6 athlètes de l'ECRAC qualifiés pour le Championnat national. En effet, après le relais mixte moins de 20 ans, deux autres athlètes ont réussi à se hisser parmi les meilleurs de l'interrégion Nord-Est.

Voir le détail

Toute l'association
Publié par Michel le 2020-02-03T03:11:23+0100
LE RELAIS  « JEUNES » DE L'ECRAC IRA AU FRANCE

A Nevers, théâtre des « Régionaux », l'équipe mixte – 20 ans de l'ECRAC s'est qualifiée pour les Championnats de France, lesquels se dérouleront à Montauban (Tarn et Garonne) les 7 et 8 mars prochains.

Voir le détail

Toute l'association
Publié par Michel le 2020-01-28T04:17:29+0100
PODIUMS EN SALLE POUR LOLI ET BAPTISTE

​​​​​​​La benjamine Loli Thévenin tout comme le benjamin Baptiste Coucheney ont effectué une belle rentrée en salle le week-end dernier à Dijon en se hissant sur le podium des Championnats de Côte d'Or réservés aux jeunes catégories.

Voir le détail

Prochaines compétitions

 Retrouver le calendrier et les horaires des prochaines compétitions

ici > Calendrier stade - Horaires

ici > Calendrier cross-country - Horaires

ici > Calendrier salle - Horaires

 

TANGUY AU FRANCE

STATISTIQUES

COMPÉTITIONS

COURSES HORS STADE

L'ECRAC A NEVERS

 

MES p'tits CONSEILS

LE FOOTING DE RÉCUPÉRATION, INDISPENSABLE !

Le footing de récupération, quand la séance touche à sa fin, peut te sembler accessoire parfois... Je te livre, ici, quelques bonnes raisons de ne pas y échapper…

« - Tu fais ton footing de récup’ ? ». Hum... ça fleurent bon la fin de l’effort, ça ! Mais certains ont du mal à s’imposer ce trotting. Pourtant comme il y a un échauffement pour préparer son corps à la séance, il y a une récupération après-coup pour mieux la digérer.

 

FAIRE REDESCENDRE PROGRESSIVEMENT LE RYTHME CARDIAQUE.

En fonction de la qualité de ta séance, de son intensité, un petit footing va s'avérer très utile. En effet la récupération musculaire s’active en trottinant. Un drainage musculaire s’effectue, le sang circule mieux et élimine ce qui a été produit pendant l’effort. Donc, fais tourner ton moteur à faible régime pour rendre ce mécanisme possible.

En utilisant à nouveau la filière aérobie, tes muscles se réoxygènent et éliminent plus facilement les déchets produits : les lactates... si tu es vraiment allé vite. Ce trotting permet entre autres de limiter les sensations de courbatures le lendemain. En conclusion « - boucle la boucle de ton entraînement ».

 

« - JE DIS BIEN « FOOTING DE RÉCUP' ? »

A vrai dire la récup’ dépend de la séance que tu viens d'effectuer. Plus elle a été intense et plus un footing sera nécessaire. Un simple footing en endurance fondamentale ne mérite pas de récupération derrière, à l’inverse du fractionné.

Il s’agit alors pour toi d’effectuer, sur la pelouse du stade, un footing très léger, le temps de remettre l’activité musculaire en route. Tu dois sentir que tu te remets peu à peu à courir normalement.

Cette récupération dure environ dix minutes, mais elle est encore plus importante après une compétition. Tu peux prendre le temps de souffler après l’arrivée, de décompresser quelques minutes, mais le principe reste le même après une course qu’après une séance. Surtout au vu de l'effort que tu as consenti.

En résumé si la récup’ doit être très lente, elle est très importante.

UNE CONTRE-INDICATION ?

Y' pas d'mal à se faire du bien, même si...

Si une «dommage» physique est survenu pendant ton entraînement, une douleur suffisamment forte pour que tu sois obligé de t'arrêter... mieux vaut éviter.

Encore faut-il que tu fasses la différence entre la douleur musculaire classique liée à l’entraînement, comme une courbature, et ... la blessure.

Là, vaut mieux faire jouer le principe de précaution.

Pour le reste, il te faut intégrer le footing de récup’ comme une réparation du corps suite à ta séance, tout comme tu t'ess imposé un échauffement en amont. L’éviter, c’est surtout te priver d’une possibilité de mieux récupérer de tes effortrs mais également d'éviter les blessures... justement.