Se connecter
2018-2019
News
« QUALIF » POUR ANNE ET CHRISTIAN

« QUALIF » POUR ANNE ET CHRISTIAN

il y a 10 mois

Toute l'association

Dans le cadre des foulées du lac Kir, Anne Finet et Christian Mangin ont obtenu leur billet pour les prochains Championnats de France des 10 km route.

« QUALIF » POUR ANNE ET CHRISTIAN

Deux billets pour les " France 10km", lesquels se disputeront le 6 octobre prochain à Canet en Roussillon (66). Qualification aisée pour Anne, notre jeune masteure , classée à la 5ème place pour sa première participation à ce genre d'épreuve, en 46' et 41'', nouveau record du club. Qualification obtenue sur le fil pour Christian en 36'56'' contre 37', la barrière fatidique.

Si notre représentante a quelque peu souffert sur la fin du parcours, le master du club a longtemps tremblé pour sa sélection après un départ quelque peu poussif, pris dans les foulées d'une partie du peloton qui ne correspondait pas vraiment à son niveau de performance.

De son côté Edwige Guegan, en pleine préparation du marathon de Caen, approchait tout de même la barrière qualificative en 48' et 57'' contre les 48' requises pour rejoindre Anne en Occitanie. Autre débutante en gros progrès à l'entraînement, Maria Matokhniuk, 20 ème M1F en 56' 52''.

Au Trail des reculées à Lons le Saunier 46 km - 1600 m de dénivelé positif, Pierre-Henri Chambrette termine 148è sur 400 et améliore son chrono de l'année dernière en 5h46... "- De la pluie tout le long et des conditions boueuses mais une course toujours aussi bien organisée et des paysages magnifiques, précise le coureur châtillonnais".
On pourra féliciter notre représentant local, lui qui se remet tout doucement d'une blessure à l'ischio-jambier, nouvelle rassurante pour la suite de sa saison !

Le trail du Tacot à Gevrey-Chambertin totalisait 16 km pour 500m de dénivelé et 254 athlètes classés. Maxime Letot se classe 19ème en 1h16'43 et surtout 2ème espoir. 1H22'57, c'est le chrono d' Alexandre Parietti pour une belle 7ème place chez les masters.

Au terme des 44 km du Trail de la Voie Romaine, Maxence Mongin confirme la belle tenue des coureurs de l'ECRAC en se classant 5ème sur les 28 arrivants ayant bravé les 1000m de dénivelé du parcours. Sur 16 km et 450 m D+ Tanguy Raillard (1h07'35) obtient la deuxième place des cadets quand Edwige Guégan (1h33'35 ) s'offre la victoire en masteure 1. 8ème seniore Pauline Pénagos en 2h00'38, même temps que Séverine Raillard.

 


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

STATISTIQUES

COMPÉTITIONS

COURSES HORS STADE

L'ECRAC A NEVERS

 

MES p'tits CONSEILS

LE FOOTING DE RÉCUPÉRATION, INDISPENSABLE !

Le footing de récupération, quand la séance touche à sa fin, peut te sembler accessoire parfois... Je te livre, ici, quelques bonnes raisons de ne pas y échapper…

« - Tu fais ton footing de récup’ ? ». Hum... ça fleurent bon la fin de l’effort, ça ! Mais certains ont du mal à s’imposer ce trotting. Pourtant comme il y a un échauffement pour préparer son corps à la séance, il y a une récupération après-coup pour mieux la digérer.

 

FAIRE REDESCENDRE PROGRESSIVEMENT LE RYTHME CARDIAQUE.

En fonction de la qualité de ta séance, de son intensité, un petit footing va s'avérer très utile. En effet la récupération musculaire s’active en trottinant. Un drainage musculaire s’effectue, le sang circule mieux et élimine ce qui a été produit pendant l’effort. Donc, fais tourner ton moteur à faible régime pour rendre ce mécanisme possible.

En utilisant à nouveau la filière aérobie, tes muscles se réoxygènent et éliminent plus facilement les déchets produits : les lactates... si tu es vraiment allé vite. Ce trotting permet entre autres de limiter les sensations de courbatures le lendemain. En conclusion « - boucle la boucle de ton entraînement ».

 

« - JE DIS BIEN « FOOTING DE RÉCUP' ? »

A vrai dire la récup’ dépend de la séance que tu viens d'effectuer. Plus elle a été intense et plus un footing sera nécessaire. Un simple footing en endurance fondamentale ne mérite pas de récupération derrière, à l’inverse du fractionné.

Il s’agit alors pour toi d’effectuer, sur la pelouse du stade, un footing très léger, le temps de remettre l’activité musculaire en route. Tu dois sentir que tu te remets peu à peu à courir normalement.

Cette récupération dure environ dix minutes, mais elle est encore plus importante après une compétition. Tu peux prendre le temps de souffler après l’arrivée, de décompresser quelques minutes, mais le principe reste le même après une course qu’après une séance. Surtout au vu de l'effort que tu as consenti.

En résumé si la récup’ doit être très lente, elle est très importante.

UNE CONTRE-INDICATION ?

Y' pas d'mal à se faire du bien, même si...

Si une «dommage» physique est survenu pendant ton entraînement, une douleur suffisamment forte pour que tu sois obligé de t'arrêter... mieux vaut éviter.

Encore faut-il que tu fasses la différence entre la douleur musculaire classique liée à l’entraînement, comme une courbature, et ... la blessure.

Là, vaut mieux faire jouer le principe de précaution.

Pour le reste, il te faut intégrer le footing de récup’ comme une réparation du corps suite à ta séance, tout comme tu t'ess imposé un échauffement en amont. L’éviter, c’est surtout te priver d’une possibilité de mieux récupérer de tes effortrs mais également d'éviter les blessures... justement.