Envie de participer ?

Thomas Louis-Tisserand, Anaïs Leroy, Louis Ratton et Léonie Moreau auront donc la lourde tâche de défendre les couleurs de la Bourgogne Franche Comté lors des Championnats de France de cross-country le 12 mars prochain aux Mureaux (Région Île-de-France).

L'ÉCRAC ENVOIE SES JEUNES AU FRANCE

CROSS-COUNTRY

TITRE RÉGIONAL POUR LE RELAIS MIXTE

Seule équipe jeune engagée le « club des 4 » s'octroie néanmoins la deuxième place du classement scratch, battue, sur le fil par les seniors de l'ASPTT Besançon. Non sans avoir mené les débats pendant la quasi totalité des 8km460 que comptait cette épreuve et surtout à près de 17km/h de moyenne malgré les grosses difficultés qu'empruntait le parcours.

Un résultat plus que probant qui démontre l'étendue du travail effectué au sein du club. Mais une réussite due, tout d'abord, à l'engagement de Franck Ratton « the » prof d'EPS du lycée Désiré Nisard. En effet tous les relayeur(e)s cités sont ou ont d'abord été formés à la section sportive encadrée, notamment, par Franck avant qu'une convention n'unisse, en ce qui concerne l'athlétisme, le destin sportif du LDN et de l'ÉCRAC.

Ajoutons, au delà de ce constat, la bonne prestation produite, dans ce même relais mixte, par les seniors/mastere du club. En résumé, après un départ tonitruant de Pierre Coz à quelques encablures de Thomas, Edwige Guegan allait « lâcher du lest » dans la deuxième montée pour passer le témoin en cinquième position à Florent Moyot. Restait à ce dernier la charge d'assurer cet accessit. Chose faite à l'arrivée de Gwenaëlle Broddes.

La journée s’annonçait chargée pour quelques uns d'entre eux puisque Thomas, Anaïs et Léonie décidaient de s'aligner dans la course individuelle des juniors. Et là encore belle satisfaction du côté des féminines puisque Léonie, auteure d'un super parcours, se classe 8ème quand sa copine termine en 14ème position. Plus dur pour Thomas, surtout en début de course, arrivé en 25ème position.

16H45 ! C'était l'heure, tardive, pour les élites hommes. Sur la ligne de départ le finaliste mondial Alexis Miellet mais aussi Pierre Coz, à peine remis du relais et le master Christian Mangin. Pourtant, côté châtillonnais, les regards se portaient sur... Tanguy Raillard... pour sa première prestation, à ce niveau, en catégorie espoirs,. Courageux comme à son habitude, le sociétaire de l'ÉCRAC allait sortir le grand jeu malgré l'état du terrain peu propice à son grand gabarit. Difficile pour lui d'exprimer sa puissance dans la boue et les virages serrés aux quatre coins des boucles qui dessinaient le parcours... Et pourtant, en concluant sa prestation en 8ème de sa catégorie d'âge malgré un départ somme toute trop rapide, Tanguy voyait s'envoler les derniers doutes sur son état de forme actuel. Derrière Pierre faisait montre de ses progrès quand Christian Mangin confirmait son net retour en forme.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.